dimanche 28 novembre 2010

Le Gâteau aux Pommes de Tante Alice



Retrouvée récemment dans le carnet de recettes de ma grand-mère, cette recette est un vieux souvenir d'enfance. Le meilleur gâteau aux pommes qu'il m'a été donné de goûter. Ma tante Alice était une vieille dame comme on n'en voit plus. Elle avait des cheveux blancs tirant sur le mauve, elle chantonnait toute la journée des vieilles chansons françaises démodées, et elle avait toujours dans son sac à main des sucettes Pierrot Gourmand pour les enfants.

Ma mère avait souvent essayé cette recette, mais il y avait toujours un problème de démoulage, parce qu'elle n'attendait pas qu'il soit refroidi pour le démouler. Même effondré lamentablement, ce gâteau restait un bon souvenir et j'ai voulu essayer à mon tour. Mission réussie, même pas effondré au démoulage le gâteau de Tante Alice.. Ouf.

Ingrédients :

1, 5 kg de pommes,

150 g de sucre,

120 g de beurre,

6 oeufs,

2 cuillères à soupe de farine,

10 morceaux de sucre,

Recette :

  • Eplucher les pommes, et les couper en petits morceaux.
  • Faire une compote : cuire les pommes dans une casserole avec 2-3 cuillères à soupe d'eau. Mettre un couvercle.
  • Quand les pommes sont bien cuites et fondantes, les retirer du feu et les égoutter à l'aide d'une passoire. (Précaution en vue du démoulage)
  • Ajouter aux pommes cuites égouttées le sucre, le beurre en petit morceaux (les pommes sont encore chaudes, il va fondre), les oeufs entiers battus à l'aide d'une fourchette, puis la farine. Bien mélanger au fur et à mesure.
  • Prendre un moule à manqué à bords assez hauts, ou un moule à charlotte. Caraméliser ce moule : Y placer les 10 morceaux de sucre avec une ou 2 cuillères à soupe d'eau. Prendre des gants, et placer le moule sur le feu vif. Le sucre doit fondre, et changer de couleur au bout de quelques minutes. Retirer du feu, et tourner le moule à l'aide des gants pour tapisser tout le fond du moule en remontant le plus possible sur les bords.
  • Remplir le moule caramélisé avec la préparation aux pommes, puis cuire le gâteau, une heure à 160°C.
  • Quand le gâteau est cuit, le sortir du four, puis le laisser refroidir. Ensuite en attendant de le servir on le mettra au frigo dans le moule. On le démoulera juste avant de le servir.
  • Démoulage : Verser un fond d'eau chaude dans l'évier. Y placer le moule, l'eau doit réchauffer le caramel pour faciliter le démoulage. Le laisser quelques minutes. Puis placer une assiette renversée ou le plat de service sur le dessus du moule, et retourner rapidement le moule collé à l'assiette. Secouer un bon coup, on doit entendre le gâteau tomber sur l'assiette. Et voilà...
PS : On peut aussi servir ce gâteau avec une crème anglaise..




lundi 22 novembre 2010

Osso Bucco



Voilà encore un plat qui se prépare quasiment tout seul. Le seul truc, c'est que ça cuit un peu longtemps, donc il faut s'y prendre un peu à l'avance... On peut aussi le faire la veille pour le lendemain et juste le réchauffer avant de servir, avec des pâtes fraîches ou du riz.
Ingrédients :

1 morceau de jarret de veau par personne, ou alors
1 ou 2 morceaux de jarret de veau plus des morceaux de veau à blanquette. (avec chaque morceau de jarret on a un os à moelle)
2-3 cuillères à soupe de farine,
2 oignons,

6 carottes,

25 cl de vin blanc de cuisine,
1 grosse boîte de tomates pelées,
1 gousse d'ail,
1 zeste de citron,
persil, thym,

sel, poivre, huile d'olive.



Recette :

  • Prendre une cocotte à fond épais, y verser un peu d'huile d'olive et la faire chauffer à feu vif.
  • Fariner les morceaux de veau. Les faire dorer dans l'huile d'olive. Pendant ce temps, émincer les oignons, hacher l'ail et couper les carottes en rondelles. Les ajouter dans la cocotte.
  • Verser le vin, les tomates en boîte, et le thym. Saler, poivrer et laisser mijoter 1 heure 30 à 2 heures avec un couvercle.
  • 10 minutes avant la fin de la cuisson, saupoudrer l'osso bucco avec le zeste de citron haché et le persil. (Facultatif, je sais que certaines personnes n'aiment pas avec le citron, mais moi j'aime bien)
  • Servir l'osso bucco avec des pâtes fraîches, ou du riz, et saupoudré de parmesan.
PS : Il est possible de servir le citron séparément, en gremolata : Hacher le zeste de citron, le persil, et mélanger avec une gousse d'ail hachée. Chacun peut saupoudrer son assiette d'osso bucco avec ce mélange. Comme ça ceux qui n'aiment pas le citron sont contents aussi.

mardi 9 novembre 2010

Pot-Au-Feu



Si si, je vous assure, un bon pot-au-feu, quand il fait moche et froid, c'est chouette. Facile à faire, et équilibré avec tous ces légumes, il faut juste s'y prendre un peu à l'avance pour le préparer parce que ça cuit longtemps, surtout si vous n'avez pas de cocotte minute. On peut le faire la veille pour le lendemain si on n'a pas le temps. Moi je l'ai fait cette semaine avec deux morceaux de jarret de boeuf, ça fondait dans la bouche, et en plus on a les os à moelle avec des toasts, mmmm.
Ah oui, et n'en déplaise aux puristes, moi je mets des pommes de terre aussi dans mon pot-au-feu, parce que les navets, ça n'a pas tellement de goût.

Ingrédients pour 4 personnes :

2 morceaux de jarret de boeuf, si on est plus nombreux que 4 on peut ajouter des morceaux de boeuf à braiser. Si on ne trouve pas de jarret de boeuf on peut prendre uniquement du boeuf à braiser, mais n'oubliez pas l'os à moelle, pour le jus.

1 ou 2 navets,

2 poireaux,

6 carottes,

1 oignon,
(tous ces légumes se trouvent réunis souvent dans des barquettes avec l'étiquette légumes de pot-au-feu, pratique..)
3 pommes de terre,
1 gousse d'ail, sel, poivre,
bouquet garni (thym, laurier) (aussi dans la barquette souvent)
sel de guérande (pour la moelle sur les toasts)


Recette :

  • Eplucher les légumes, couper les carottes, les pommes de terre et les navets en morceaux grossiers, l'oignon en 4, l'ail, laisser les poireaux entiers (enfin retirer quand même les feuilles abîmées et garder surtout le blanc)
  • Les mettre dans une cocotte, recouvrir d'eau, saler, poivrer, ajouter le bouquet garni, la viande sur le dessus, et l'os à moelle. Laisser cuire 2h30 à 3h, 1h30 en cocotte minute.
  • Quand c'est cuit, sortez la viande, les légumes et mettez les dans un plat. On peut servir l'os à moelle séparément, (il se détache tout seul de la viande), dans une assiette avec des toasts et du sel de Guérande. Ne surtout pas laisser les légumes traîner dans le bouillon, ça les ramollit. On peut servir le bouillon en entrée, ou le garder au frigo, le dégraisser le lendemain et en faire une bonne soupe en rajoutant quelques légumes ou des petites pâtes.

lundi 1 novembre 2010

Vive le Brunch ! (Episode 3)



A la suite d'un nouveau débat houleux au sujet du brunch, je renvoie donc les différents protagonistes de cette discussion passionnée à la définition Wikipedia du Brunch :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Brunch


Comme ça chacun pourra constater que j'avais raison (héhé)et que mon brunch peut avoir lieu "entre 11 heures et 15 heures, l'élément central étant l'oeuf", et qu'"à New York, le brunch est plutôt un déjeuner pris dans l'après-midi" (et non à 11 heures pétantes) et" accompagné de champagne et de cocktails tels le Bloody Mary et le Bellini". (on ne dit pas si c'est souverain contre la gueule de bois, pour moi j'éviterais plutôt les alcools forts un dimanche matin-midi, mais chacun sa coutume...). Là.

Moi je dis que, si on se lève plus tôt que 11 heures, on a le droit de prendre un ptit déj. avant. (car c'était là le sujet du débat, en fait...)

Qu'est-ce que vous en pensez, vous ? Est-ce que vous préférez un second petit-déj, ou alors un vrai déjeuner du dimanche midi, avec apéro-entrée-plat-dessert-café-pfffouh- sieste ? Ou alors juste une petite salade ?

Bon en attendant, voici ma recette des oeufs cocotte, pour votre prochain brunch :

Ingrédients :

1 ou 2 oeufs par personne,
Créme fraîche,
Gruyère râpé,
Sel, poivre,
Ciboulette,
Quelques tranches de bacon
Du bon pain

Des petits ramequins

Recette :

- Allumer le four à 200°C
- Casser un ou deux oeufs dans chaque ramequin,
- Ajouter une cuillère à café de crème fraîche dans chaque ramequin,
- Puis une grosse pincée de gruyère râpé,
- Saler, poivrer, parsemer de ciboulette,
- Cuire au four, 8-10 mn les oeufs doivent avoir la consistance d'oeufs coque.
- Poêler les tranches de bacon, les égoutter sur un essuie-tout
- Servir les ramequins sur une assiette avec une ou deux tranches de bon pain et
le bacon.